NL | FR | EN
Dr. Patrick Dedoncker

Traitements / Réduction mammaire

Réduction mammaire

Des seins imposants et lourds peuvent être la cause de vos tourments. Vous pouvez avoir le sentiment que votre poitrine n’est pas en harmonie avec le reste de votre corps et cela peut miner votre confiance en vous.
Le poids de votre poitrine peut vous gêner lorsque vous pratiquez un sport, ou tentez de trouver un vêtement ou un article de lingerie qui vous plaît, c’est frustrant. Les bretelles de soutien-gorge peuvent dans ce cas vous lacérer les épaules et occasionner des problèmes de dos.
Une réduction mammaire peut vous offrir la solution à ces frustrations et ces souffrances. Une taille de bonnet plus petit peut vous rendre ce sentiment de liberté et votre confiance en vous.

Comment cela se déroule-t-il?

Il s’agit de retirer non seulement l’excédent de tissu de la glande mais aussi l’excédent de peau. Le mamelon est lifté vers le haut et la plupart du temps également réduit. La glande mammaire est remodelée selon la demande de la patiente et ramenée contre le muscle pectoral afin d’atteindre un résultat esthétiquement optimal, qui évitera l’affaissement de la poitrine. Dans le cas d’une poitrine extrêmement lourde, le chirurgien aura recours à une autre technique.

Cicatrice

Une réduction mammaire ne peut se faire sans cicatrice. Actuellement, la 'technique de cicatrice verticale’ est la technique standard. La technique précédente de cicatrice en forme d’ancre s’est réduite à une cicatrice verticale. La cicatrice autour du mamelon ne change pas. La cicatrice s’estompera avec le temps.

Anesthésie

Comme cette intervention est assez étendue, elle se déroule, pour votre confort, sous anesthésie générale. Il s’agit d’une narcose légère, suffisante pour vous assurer de rester endormie, sans douleurs, tout au long de l’intervention. Vous serez éveillée 5 minutes après la fin de l’intervention et reprendrez rapidement vos esprits. Vous ne resterez donc pas endormie ou ne vous sentirez pas somnolente, comme avec des narcoses d'antan. Une anesthésie locale complémentaire veillera à réduire les pertes de sang et les douleurs éventuelles.

Précautions

Le chirurgien esthétique procède aux interventions dans les conditions de sécurité optimales, entouré d’une équipe médicale professionnelle.
 
Vous êtes constamment surveillée sous monitoring par l’anesthésiste (mesures automatiques et répétitives de la pression sanguine, mesure constante de la saturation d’oxygène, électrocardiogramme). Des infirmières diplômées vous encadrent également.

L’équipe médicale observe rigoureusement les règles de stérilité. Durant l’intervention, vous recevrez préventivement un léger antibiotique afin d’éviter toute infection. Ce contexte vous garantit une sécurité sans failles.
Des infirmières diplômées s’occuperont de vous durant votre éventuelle nuitée à l’hôpital.

Si vous prenez des médicaments anticoagulants, veuillez en aviser votre chirurgien plasticien au préalable (par ex. acide acétylsalicylique, aspirine, asaflow, cardioaspirine, dipiridamole, plavix, sintrom, marevan e.a.).

Après l’intervention, vous pourrez contacter votre chirurgien esthétique à tout moment sur son portable, si vous avez un souci ou si vous avez la moindre question.

Rétablissement

En principe, vous restez une nuit en clinique pour des raisons de sécurité. Avant votre départ, l’on retire le drain et l’on change votre bandage.

Vous ressentirez peu de douleurs après l’intervention. Vous recevrez les antidouleurs classiques, comme l’ibuprofen et le paracétamol pour faire face à d’éventuels gènes des premiers jours.

Le chirurgien plasticien vous prescrira une attestation d’incapacité de travail pour deux semaines. Celle-ci pourra éventuellement être prolongée si nécessaire.  Vous pourrez reprendre la plupart de vos activités quotidiennes après une semaine. Nous vous recommandons de vivre calmement pendant la première semaine après l’intervention.

Toutes les sutures se résorbent spontanément, il n’y a donc pas de fils à enlever.  Nous vous recommandons de porter un soutien-gorge de sport adapté à votre taille, les six premières semaines suivant l'opération. Ensuite vous pourrez porter votre lingerie habituelle. Prendre une douche ne sera pas possible les deux premières semaines.

Le chirurgien plasticien renouvellera votre bandage après une semaine. Vous veillerez à ce que le bandage reste bien en place.

Risques éventuels et complications

Si vous êtes en bonne santé, ne craignez aucun risque lié à l’intervention.

Votre rétablissement peut prendre plus de temps, si vous fumez ou souffrez d’obésité. Par une vascularisation faible l’on peut parfois observer formation de croûtes autour du mamelon. La cicatrice verticale mettra plus de temps à se rétablir. Dans ce cas, il sera primordial de soigner quotidiennement la plaie avec de l’isobétadine.
Avec ou sans ces complications, le résultat est tout aussi beau. Votre chirurgien plasticien mettra son savoir-faire à votre service pour vous aider au mieux.

D'autres questions sur la réduction mammaire

Comment puis-je choisir la taille qu’il me faut?

La majorité des femmes souhaitent retrouver une poitrine moyenne, c’est-à-dire un bonnet  B ou C. Vous en discuterez bien entendu avec votre chirurgien afin de choisir le volume adéquat, en harmonie avec le reste de votre corps.

Puis-je encore allaiter mon bébé ?

Non, vu que le mamelon est rehaussé et que les canaux lactifères ont étés incisés.

Qu’en est-il de la sensibilité du mamelon?

Il est impossible de le prévoir. La sensibilité peut revenir lorsqu’une poitrine trop importante était devenue insensible.

Dois-je me rendre à un contrôle annuel?

Non, ce n’est pas nécessaire.

Comment puis-je procéder à un dépistage du cancer du sein?

Comme auparavant. La mammographie et l’échographie peuvent s’effectuer sans aucun problème. Informez cependant le radiologue que vous avez subi une intervention (notamment au sujet du tissu cicatriciel interne).

Traitements liés

lifting mammaire
augmentation mammaire
réduction du mamelon
mammelons rentrés

Contact

Opérations et consultations (après rendez-vous)

A.Z. Jan Portaels
Gendarmeriestraat 65
B-1800 Vilvoorde
Belgique
T: +32 (0)2 257 59 74

A.Z. Lokeren
Lepelstraat 2
9160 Lokeren
Belgique
T: +32 (0)9 340 85 30

Regardez plus de photos